Costin Miereanu

Né le 27 février 1943 à Bucarest, établi à Paris en 1968 et naturalisé français en 1977, Costin Miereanu a composé l’essentiel de son œuvre en France. Ilfut également directeur artistique et musical des éditions Salabert, co-directeur artistique de l’ensemble 2e2m et professeur à l’Université de Paris 1–Panthéon-Sorbonne jusqu’en 2013.

  • Prix de la Fondation Européenne pour la Culture (Hollande,1967),
  • Prix de composition Georges Enesco (SACEM, 1974), Prix de la Partition pédagogique (SACEM,1992),
  • Grand prix de l’UCMR (union des compositeurs et musicologues roumains, 2010).
  • Docteur en Sémiotique musicale (EHESS, 1978),
  • Docteur d’État ès Lettres et Sciences Humaines (université Paris 8, 1979).
  • Officier du Grand Ordre du mérite culturel roumain (2008).
  • Doctor Honoris Causa de l’université des Arts de Iassy (2010), et de l’Académie supérieure de musique de Cluj-Napoca, Roumanie, 2012.
  • Actuellement professeur émérite à l’université de Paris 1 et Vice-président de la Fondation Francis et Mica Salabert dont il est co-fondateur (1981) avec Xenakis et Marcel Landowski.
  • En s’interrogeant à la fois sur son œuvre et sur sa pensée théorique, il s’agit de mieux comprendre les interactions qu’ont entretenu sa musique avec les éléments les plus stimulants de la pensée de son temps, que ce soit Gilles Deleuze, Paul Ricœur et Ligeti ou bien Stockhausen, A.J. Greimas et Daniel Charles dont il fut élève.

Le voisinage permanent d’une pensée sémiotique sur la narrativité musicale et de celle d’une idée polymorphe de l’art qu’il nommera Poly-Art, trouvera un large écho dans un ouvrage fondateur, Fuite et conquête du champ musical, qu’il publie en 1995 aux éditions Klincksieck, avec une magnifique préface de Daniel Charles. Costin Miereanu a eu et a pour la musique contemporaine une position déterminante, à la fois d’acteur et d’observateur, et et ce colloque sera aussi l’occasion de recueillir des témoignages de personnalités qui l’ont bien connu tout au long de sa carrière musicale.